Luc 11:5-13 : « Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis, qui est en voyage, vient d’arriver chez moi et je n’ai absolument rien à lui offrir »

“Il ajouta : — Supposez que l’un de vous ait un ami et qu’il aille le réveiller en pleine nuit pour lui dire : « Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis, qui est en voyage, vient d’arriver chez moi et je n’ai absolument rien à lui offrir ». Admettons que l’autre, de l’intérieur de la maison, lui réponde : « Laisse-moi tranquille, ne me dérange pas, ma porte est fermée, mes enfants et moi nous sommes au lit, je ne peux pas me lever maintenant pour te donner ce que tu me demandes ». Mais le premier continue à frapper. Je vous assure que son ami se lèvera, même s’il n’a pas envie de se lever par amitié pour lui donner ces pains ; il le fera quand même, parce que l’autre, sans se gêner, continue à l’importuner. Et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Ainsi, moi, je vous le dis : demandez, continuez à demander, et vous recevrez ; cherchez, persévérez dans votre recherche, et vous trouverez ; frappez, insistez, et la porte vous sera ouverte. Car celui qui demande finit toujours par recevoir ; celui qui cherche, finalement, trouve ; et à celui qui frappe avec insistance, la porte sera ouverte. Il y a des pères parmi vous. Lequel d’entre vous serait capable de donner une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? Ou bien, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent à la place ? Ou encore, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez néanmoins donner à vos enfants ce qui est bon pour eux, à plus forte raison votre Père céleste donnera-t-il (les dons) de l’Esprit saint à ceux qui le lui demandent !”

Luc 11.5-13 (Parole Vivante)

Pour comprendre cette parabole, il faudrait se situer dans le contexte.

Contexte

Il s’agit en effet, d’un jour où Jésus ayant fini de prier, fut approché par un de ses disciples qui lui demanda de leur apprendre à prier parce qu’ayant compris que c’était là le secret de son extraordinaire puissance surnaturelle. En leur apprenant à prier, il leur fit comprendre que la première chose à demander dans une prière est le règne de Dieu. Or en cette époque, la gloire ou le règne de Dieu était encore perçu comme hostile à l’homme parce que Dieu l’avait lui-même dit à Moïse :

“Alors Moïse dit au Seigneur : « Je t’en prie, fais-moi voir ta gloire ! » Mais voir mon visage, c’est impossible. En effet, un être humain ne peut pas me voir et rester vivant. »

Exode 33:18,20 (Parole de Vie)

Et depuis, personne n’osait demander ce que Dieu n’a pas accordé au grand Moïse. Nous le voyons avec Gédéon lorsqu’il s’est rendu compte qu’il était en face de l’ange de l’Eternel (une théophanie de Jésus-Christ) :

“A ce moment, Gédéon reconnut que c’était l’ange de l’Eternel et il s’écria : Malheur à moi, Seigneur Eternel ! Car j’ai vu l’ange de l’Eternel face à face . Mais l’Eternel lui dit : Rassure-toi, n’aie pas peur, tu ne mourras pas.”

Juges 6:22-23 (Bible du Semeur 2015)

Avec Manoah, père de Samson, nous voyons la même réaction :

“lorsque la flamme monta de l’autel vers le ciel, l’ange de l’Eternel s’éleva au milieu de la flamme sous leurs yeux. Alors ils se jetèrent la face contre terre. L’ange de l’Eternel n’apparut plus à Manoah et à sa femme. Manoah comprit que c’était l’ange de l’Eternel qui leur était apparu, et il dit à sa femme : Nous allons sûrement mourir, car nous avons vu Dieu !”

Juges 13:20-22 (Bible du Semeur 2015)

Mais à leur grand étonnement, Jésus leur enseigna non seulement qu’il fallait le rechercher en 1er lieu (Matthieu 6:33), mais plus encore qu’il fallait demander à ce que cette gloire s’établisse en nous !

Mais Jésus, c’est suicidaire ce que tu nous demande de faire ? Tu veux que nous signons nous-même notre propre arrêt de mort ?

Et Jésus ne s’arrêta pas là, il leur fit comprendre même qu’il fallait insister pour une telle type de prière car une telle demande a une si grande valeur aux yeux de Dieu qu’elle ne s’exauce jamais du premier coup. Il faut non seulement le désirer ardemment mais surtout insister dans la persévérance avec des bonnes motivations pour l’avoir car Dieu aime jalousement son Esprit.

“Croyez-vous que l’Écriture parle en vain? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’esprit qu’il a fait habiter en nous.”

Jacques 4:5

Et pour mieux l’illustrer la persévérance dans la prière pour recevoir les dons de l’Esprit, il leur présenta la parabole susmentionnée ne gras :

Explication

Cette parabole parle d’un monsieur qui va chercher son ami en pleine nuit pour lui demander 3 pains à offrir à un de ses amis qui vient d’un voyage.

Décortiquons d’abord cette partie:

L’ami chez qui le monsieur est allé c’est Jésus (Jean 15:14-15), le pain est la Parole (Matthieu 4:4) et l’on précise 3 pains (3 désignant la plénitude) pour dire suffisamment de quoi ne plus jamais avoir faim (Jean 6:35) et enfin la nuit le monde (Jean 9:4-5). L’autre ami qui vient du voyage c’est un rétrograde qu’il vient de gagner (Luc 15:11-32), il lui faut quelque chose de très convainquant pour lui ramener au Seigneur, alors tu vas chez Jésus pour trouver une parole qui dégagera le surnaturel. Mais Jésus te répond :

« Laisse-moi tranquille, ne me dérange pas, ma porte est fermée, mes enfants et moi nous sommes au lit, je ne peux pas me lever maintenant pour te donner ce que tu me demandes ».

La chambre ici représente le lieux secret d’où le Père exauce les prière (Matthieu 6:6). Et là il y a déjà des enfants qui sont déjà entré dans ce lieu secret avec qui Jésus s’affaire à leur donner des dons de l’Esprit nécessaires pour l’exercice de leur ministère. Et puisqu’on ne donne pas les choses saintes aux chiens et les perles aux pourceaux (Matthieu 7:6), Jésus refuse d’être déranger.
Pourquoi ? Et bien parce qu’il est tellement occupé à octroyer des dons à ses enfants avec qui ils sont dans la chambre qu’il ne veut pas être importuné par quelqu’un qui viendrait demander de faire partie de la cours des grands juste pour son honneur et animé des mauvaise motivation au point même de déranger les enfants qui dorment avec lui (1 Timothée 3:6). Ainsi, il précise : que si la personne insiste à demander sans se gêné, cela serait une œuvre suffisante pour prouver de foi (Jacques 2:17-26) au surnaturel et à cause de cette soif, Jésus décide de le lui accorder (Jean 7:37:39) car “a vaincre sans péril c’est triompher sans gloire” dit-on.

Mais malgré ça, ils restent septiques, ils n’arrivent pas à croire qu’une telle demande peut être exaucée par Dieu. Alors pour leur prouver que Dieu prendrait plaisir à leur faire ces dons, il donne encore une anecdote

“Il y a des pères parmi vous. Lequel d’entre vous serait capable de donner une pierre à son fils quand il lui demande du pain ? Ou bien, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent à la place ?

Ou encore, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ?

Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez néanmoins donner à vos enfants ce qui est bon pour eux, à plus forte raison votre Père céleste donnera-t-il (les dons) de l’Esprit saint à ceux qui le lui demandent !

Luc 11:11-13 (Parole Vivante)

Par cet enseignement, Jésus voulait leur faire comprendre que je sais que personne ne peut voir la gloire de Dieu et rester en vie. Mais ne vous ai-je pas appris 2 chapitres avant que je ne l’ai pas accordé à Moïse juste parce qu’il était encore vivant à l’époque, mais il y a quelque jours passé, il a pu voir ma gloire parce qu’il est déjà mort :

“Environ huit jours après avoir dit ces paroles, Jésus emmène avec lui Pierre, Jean et Jacques et il monte sur la montagne pour prier. Pendant que Jésus prie, son visage change, et son vêtement devient blanc comme la lumière de l’éclair. Soudain, il y a deux hommes qui parlent avec lui. C’est Moïse et Élie .

Luc 9:28-30 (Parole De Vie)

Or vous, vous êtes déjà mort et plus encore vous êtes né de nouveau !
Car ce n’est plus vous qui vivait mais c’est moi qui vit en vous (Jean 17:22-23) !
En en plus, votre corps est maintenant le temple du Saint-Esprit. Souvenez-vous que lorsque le temple de Salomon est dédié à Dieu, il a prié pour que le gloire descende dessus. Comme ce fut le cas de celui de Salomon, il faut qu’elle descende aussi sur vous pour que la volonté humaine (image des sacrificateurs) quitte pour laisser la place à la volonté divine afin qu’il règne.

“Au même moment, le temple de l’Eternel fut rempli d’une nuée. Les prêtres ne purent pas y rester pour accomplir le service, à cause de la nuée, car la gloire de l’Eternel remplissait le Temple .”

2 Chroniques 5:13b-14 (Bible du Semeur 2015)

D’où la phrase : Que ton règne vienne pour que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel (Matthieu 6:10). C’est au nom de cet enseignement qu’ils ont pu persévérer pendant 10 jours après l’ascension de Jésus pour ne demander qu’une seule chose : “la Gloire de Dieu” et cela leur fut accordée (Actes 2:1-4).

Que Dieu vous bénisse.

© Trésor Kwek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.