Les étapes de la vie chrétienne

📖 Matthieu 13: 31-32, Jean 11: 38-44, Romain 12: 1-2.

1 Frères et sœurs, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous invite à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, qui appartient à Dieu et qui lui est agréable. C’est là le véritable culte conforme à la parole de Dieu. 2 Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde , mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous discernerez alors ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait. ‘ Romains 12:1-2″

Romains 12:1-2 (Nouvelle Français Courant)

Dans Romain 12:1, le Saint-Esprit par l’intermédiaire de Paul nous exhorte à offrir à Dieu notre être tout entier comme un sacrifice vivant. Le paradoxe qu’il y a dans ce verset est qu’en principe tout sacrifice est d’abord abattu avant d’être offert à une divinité.

Mais pourquoi Paul précise-t-il ” vivant” ?

Lorsqu’on parle d’un être vivant, on sous-entend toujours que celui-ci grandi, qu’il s’améliore, qu’il vieilli ..

Bref qu’il évolue.

En fait, à travers ce verset, le Seigneur veut nous expliquer que notre consécration doit évoluer, doit s’améliorer jusqu’à atteindre son état de maturité.

C’est pourquoi le verset 2 explique le mécanisme à travers lequel cela se réalise : en précisant que nous devons laisser Dieu nous transformer en nous donnant une intelligence nouvelle afin que nous soyons à mesure d’atteindre l’étape de discerner ce qui est bon pour Dieu, puis après évoluer jusqu’à comprendre ce qui est agréable à sa face et enfin ce qui est parfait à ses yeux.

Les étapes de la vie chrétienne consiste donc à parvenir à la connaissance des choses qui sont bonnes pour Dieu, puis agréables et finalement parfait.

Lorsque nous recevons le Christ dans notre vie, nous devenons enfants de Dieu (Jean 1:12) : nous sommes à l’étape de ” bon”.

Mais nous ne pouvons pas nous arrêter là car le monde attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. En devenant fils de Dieu nous atteignons l’étape d’être agréable à Dieu.

Or il est écrit : “26 Il a voulu ainsi rendre l’Église digne d’être à Dieu, après l’avoir purifiée par l’eau et par la parole; 27 il a voulu se présenter à lui-même l’Église dans toute sa beauté, pure et sans défaut, sans tache ni ride ni aucune autre imperfection.”

Éphésiens 5:26-27 (Bible en Français Courant)

Voilà ce à quoi nous devons aspirer, atteindre l’étape de ” Parfait” c’est-à-dire d’épouse de Christ.

Pourquoi est-il si important de grandir dans la présence de Dieu ?

En effet, tant que nous demeurons à l’étape d’enfant ou fils de Dieu, nous manquerons certains privilèges, mais en tant qu’épouse nous bénéficierons de tous les avantages qu’une épouse a face à son mari car le mariage avec le Seigneur est toujours d’après le régime : “communauté des biens”.

“Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un, comme toi et moi nous sommes un, moi en eux et toi en moi. Qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde puisse reconnaître que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les aimes comme tu m’aimes !”

Jean 17:22-23 (Bible du Semeur 2015)

Voici une explication spirituel de ce propos :

D’après 1 Thessaloniciens 5:23-24, l’être humain est constitué du corps, de l’âme et de l’esprit. Chacune de ses composantes a un mode de vie. Chez les grecs 3 mots différents étaient utilisés pour désigner la vie de chacune d’elle : “bios” pour celle du corps, “Psukhè ou psykhè” pour l’âme et “zoé” pour celle de l’esprit.

La mort dont parle Genèse 2:17 est la mort du zoé.

C’est ce qu’explique Colossiens 2:12-15 en disant avec la traduction français courant : “Lorsque nous étions païens , nous étions spirituellement mort..”, c’est-à-dire notre esprit était mort à cause du péché, et comme c’est la composante de notre être à partir duquel Dieu nous contrôle, avec nos péchés Dieu n’était plus à mesure de nous guider comme le ferait un bon berger. Ainsi, ce que nous appelons, “naître de nouveau” n’est rien d’autre qu’une résurrection de notre esprit c’est-à-dire que Dieu fait revivre notre esprit afin de nous contrôler à nouveau. Et le baptême, est un témoignage symbolisant cette action: l’immersion représente l’ensevelissement avec le Christ et la sortie de l’eau la résurrection avec lui.

Cette résurrection n’est pas différente de celle de Lazare.

Remarquez une chose, après sa résurrection, les écritures nous disent que Lazare avait les mains et les pieds liés et le visage couvert de linge jusqu’à ce que Jésus demanda à ce qu’on le délie et qu’on le laisse s’en aller.

Nous aussi, lorsque nous recevons Christ nous sommes comme Lazare qui sort du tombeau les mains et les pieds liés et le visage couvert mais pour avancer nous avons besoin d’être délier et nous avons besoin d’avoir de visage découvert pour voir claire.

Or Jésus avait promis qu’il enverrait un autre lui-même, le Saint-Esprit qui nous conduira dans toute la vérité, de sorte qu’en la connaissant nous devenions libre (Jean 8:32).

C’est ce qu’explique ce verset :

“Nous ne faisons pas comme Moïse qui « couvrait son visage d’un voile » pour empêcher les Israélites de voir la réalité vers laquelle tendait ce qui était passager . Mais leur esprit est devenu incapable de comprendre : aujourd’hui encore, lorsqu’ils lisent le Livre de l’Ancienne Alliance , ce même voile demeure ; il ne leur est pas ôté, car c’est dans l’union avec Christ qu’il est levé. Aussi, jusqu’à ce jour, toutes les fois que les Israélites lisent les écrits de Moïse, un voile leur couvre l’esprit. Mais, comme le dit l’Ecriture : Lorsque Moïse se tournait vers le Seigneur, il ôtait le voile. Le Seigneur dont parle le texte, c’est l’Esprit , et là où est l’Esprit du Seigneur, là règne la liberté. Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons , comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit. “

2 Corinthiens 3:13-18 (Bible du Semeur 2015)

La Bible précise bien, que le Seigneur dont il s’agit dans ce contexte est le Saint-Esprit. Moïse était comme un sacrifice, voilà pourquoi il pouvait tenir il pouvait tenir 40 jours et 40 nuits sans boire ni mangé.

C’est ainsi que lorsqu’on se tourne vers le Saint-Esprit (c’est-à-dire lorsque nous nous offrons à lui comme un sacrifice) il nous libère en enlevant les voiles pour que nos visages soient découverts afin d’être transformer en image de Dieu qui grandira de gloire en gloire c’est-à-dire passer de l’étape d’enfant de Dieu à fils de Dieu et de fils à l’épouse du Christ.

Que Dieu vous bénisse !

© Trésor Kwek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.